Accueil L’union fait la force: partenariats pour un héritage durable
 

L’union fait la force: partenariats pour un héritage durable

Joan Cary mai 06, 2019

Les membres de votre entourage peuvent changer. Leurs priorités aussi, pour une raison ou une autre. Maladie, vieillissement, décès : la réalité de la vie fait que rien n’est permanent. 

Cependant, tout partenariat a le pouvoir de durer.  

« La distribution des rôles évolue simplement avec le temps », comme l’explique Nancy Messmer, du club Clallam Bay Sekiu de Washington. Elle et son mari Roy Morris poursuivent les partenariats qu’ils ont contribué à créer en 2007 avec l’alliance Washington Clean Coast, désormais connue sous le nom de Washington CoastSavers. « Il faut savoir entretenir les liens tissés pour que l’alliance se perpétue », ajoute-t-elle.  

L’instigateur de CoastSavers était un écologiste de Seattle qui dirigeait un petit groupe chargé de nettoyer les plages les plus reculées de l’État. Il est venu trouver Nancy et Roy pour leur annoncer qu'il souffrait d’une maladie incurable. Il ne voulait pas qu’on s’apitoie sur son sort, juste s'assurer que son action lui survivrait.

« Continuez pour moi, » leur a-t-il demandé.

On peut accomplir beaucoup par soi-même. Mais pas à grande échelle.

Nancy et son mari savaient déjà pertinemment que lorsqu’on est travailleur, on peut accomplir beaucoup par soi-même. « Mais pas à grande échelle », précise-t-elle.

Nancy et Roy ont contacté d'autres Lions, des représentants de groupes de volontaires aux mêmes objectifs et des gestionnaires du parc naturel Olympic National Park. « Nous nous sommes réunis, et tout le monde a vite compris que personne n’était le patron des autres. Nous avons donc créé une alliance », comme l’explique Nancy, présidente du comité Environnement du DM19.

Douze ans plus tard, plus d’un millier de bénévoles se retrouvent tous les mois d’avril pour ramasser au bas mot 15 tonnes de débris le long de la côte pacifique de Washington à l’occasion du Jour de la Terre. Et ce n’est qu’un début ! En septembre, ils se sont associés à l'organisation écologiste Ocean Conservancy dans le cadre de la Journée internationale de nettoyage des côtes. Ainsi, les Lions de Clallam Bay Sekiu coordonnent-ils le nettoyage du détroit occidental de Juan de Fuca, en partenariat avec le centre d’accueil local et l’administration locale, et invitent ensuite tous les bénévoles à un barbecue Lions.

« Beaucoup d’actions comme celle-ci se produisent chaque jour dans le monde grâce à de précieux partenariats », déclare Messmer. « Mais pour que ces projets perdurent et conservent leur efficacité, ces partenariats doivent pouvoir se maintenir et évoluer. On pourrait penser que suivre un planning, définir ses objectifs, nommer un coordinateur et créer un site web suffise ». « Cependant », ajoute-t-elle, « nous savons que des actions à grande échelle relèvent d’un effort continu, même s’il consiste en une alternance de petites et grandes initiatives ».

Découvrez comment votre club peut mettre en place des partenariats locaux pour donner une nouvelle envergure à vos projets.


Joan Cary est rédactrice adjointe du magazine LION.