Voir par le toucher

Joan Cary février 15, 2018
Kentucky
États-Unis

Il y a trois ans, la fille de Larry Skutchan lui a envoyé l'image du sonogramme de son fils à naître.

Il se trouve que le directeur de la recherche et de la technologie de l’American Printing House for the Blind (APH) à Louisville dans le Kentucky est aveugle. Il a cependant un nouvel appareil en préparation qui pourrait l'aider à voir son petit-fils.

Graphiti est un afficheur électronique à la pointe du progrès qui offre aux malvoyants l'accès à des informations graphiques de manière tactile. Skutchan a ainsi fait une capture d’écran du sonogramme de l’échographie de sa fille et, au moyen de Graphiti et de son sens du toucher, a pu « voir » les doigts minuscules de son petit-fils.

Une photo vaut mille mots. Il en est de même d'une photo tactile.

C’était « absolument incroyable », se rappelle-t-il.

En août, les élèves de l’école pour aveugles du Kentucky, voisine de l’APH, étaient installés sur la pelouse pour observer l'éclipse solaire à venir. Skutchan avait sorti un prototype de la machine, cette fois-ci connecté à une caméra qui prenait une image du soleil toutes les quelques secondes. Cela a permi aux élèves d’« observer » l’éclipse en touchant l'image créée sur le support tactile.

« Depuis, c’est le Saint-Graal éternel », dit Skutchan de ce nouvel appareil dont le lancement sur le marché est prévu pour cette année. « Nous avons investi beaucoup de temps et d'argent pour y arriver, pour obtenir cette grille, ce réseau d’épingles, et réduire le mécanisme à la bonne taille. »

Vu la dépendance des écoles à l’égard de l’informatique, le manque d'accès aux graphiques sur écran peut freiner l'apprentissage des élèves souffrant de déficiences visuelles, dit-il.  

Développé par Orbit Research et l’équipe de Skutchan à l'APH, l’écran tactile contient 2400 (60 x 40) épingles équidistantes qui peuvent monter ou se baisser à différentes hauteurs. Ces épingles à hauteurs variables peuvent décrire des formes géométriques, des graphiques circulaires, des plans d’étages, des croquis, une typographie, ou des photos. Pour passer au graphique suivant, les épingles montent et descendent sur l’afficheur dynamique.

L’appareil a la taille d’une page de format papier à lettre, avec un affichage d'environ 10 pouces sur 6 (environ 25 sur 15 cm), et peut être utilisé verticalement ou horizontalement. Il est équipé d'une interface tactile sur laquelle l'utilisateur peut tracer des formes à l’aide d’épingles qui s’élèvent au passage du doigt traçant une forme. L’utilisateur peut faire défiler, agrandir ou effacer son graphique, et enregistrer l’image dessinée tactilement sur un ordinateur.

« Cette année, nous essayons de produire des livres électroniques en braille avec des graphiques », explique Skutchan. « Je ne pense pas que nous puissions imaginer tout le potentiel de cet appareil pour l’instant. On peut le connecter à son ordinateur et il peut se substituer au moniteur. C'est tout simplement formidable. »

LION Magazine

Les plus beaux des succès

Chaque mois, le magazine LION présente des témoignages inspirants sur l’impact de l'action des Lions, tant au plan local qu'à l’autre bout du monde.

Lire le dernier numéro