Dépistage de la rétinopathie diabétique

Joan Cary février 15, 2018
Utiliser les nouvelles technologies pour dépister plus de 6 500 personnes.
Floride
États-Unis

« Je ne m'occupe pas des yeux ». C'est comme cela que l'ancienne gouverneure Norma Callahan se rappelle expliquer qu'elle ne proposait pas de dépistage des troubles de la vue, mais bien du diabète.

« Et qu'est-ce que je fais maintenant ? Je m’occupe des yeux », dit celle qui aujourd'hui est la directrice de la Florida Lions Retinopathy Foundation. 

Elle en rit, malgré la gravité de la rétinopathie diabétique (une complication liée au diabète), et sait fort bien que le nombre de cas ne cesse d'augmenter dans le monde, en corrélation avec les cas de diabètes.

Cela fait maintenant trois ans que Callahan, aidée du Dr Shalesh Kaushal, ophthalmologue et spécialiste de la rétine (tous deux sont Lions du club de Volusia County), mène cette action depuis trois ans et incité les Lions de Floride à organiser plus de 6500 dépistages de la rétinopathie diabétique dans tout l'état. Directeur médical de la fondation, Kaushal précise que la Floride a le taux de rétinopathie le plus élevé du pays.

Une subvention SightFirst de 2015 a permis à Callahan d'installer des caméras dans tout l'état, rendant les dépistages disponibles partout en Floride et dans les Bahamas. Elle a personnellement formé 24 Lions devenus agents de contrôle certifiés.

La rétinopathie diabétique résulte de lésions aux vaisseaux sanguins de la rétine, la membrane sensible du fond de l'œil. Au départ, les symptômes ne se manifestent pas, ou ne génèrent que de faibles problèmes de vision. Dans certains cas, cependant, les vaisseaux gonflent et un liquide s'en échappe. Dans d'autres, on observe une croissance anormale de nouveaux vaisseaux.

Elle peut être évitée en contrôlant son diabète, mais si elle n'est pas traitée, la rétinopathie peut rendre aveugle. Une personne devenue aveugle à la suite d’une rétinopathie diabétique ne peut pas recouvrer la vue.

Par le passé, il fallait procéder par dilatation des pupilles pour effectuer le dépistage de la rétinopathie, mais cela n'est plus requis grâce aux caméras high-tech financées par la subvention. Callahan ajoute que personnel médicalet patients sont ravis de cette nouvelle.

« Certaines personnes, notamment diabétiques, nous ont dit ne jamais avoir subi un dépistage dans le passé parce qu'elles n'aiment pas avoir leurs pupilles dilatées », expliquet Callahan. « Elles n'aiment pas ne pas être capables de bien voir après. Mais les nouvelles technologies ont mis fin à ce problème. L'autre problème est que 50 % des gens que nous dépistons n'ont jamais eu d'examen oculaire. »

« Les agents de contrôle de la rétinopathie installent leur appareil sous une tente sombre ou dans une chambre noire pour que les yeux se dilatent naturellement. Nos dépistages ont eu lieu partout, lors de salons dédiés à la santé, de salons de l'automobile, d'évènements pour anciens combattants, etc. ». 

Il n'y a pas de dilatation, pas de jet d'air comme pour le test du glaucome. Grâce à deux bénévoles présents, le dépistage dure moins de 5 minutes, dit-elle.

Les derniers logiciels en ligne étant intégrés dans les caméras, le processus est simple. Les images sont instantanément transmises à Kaushal qui peut lire 30 ou 35 images en 30 minutes. Il les lit souvent en temps réel, et au plus tard dans les 12 à 36 heures. Les résultats sont ensuite envoyés à Callahan, qui les communique au patient. Ce dernier doit, soit être suivi par un ophtalmologue dans un certain délai, ou se faire examiner les yeux tous les ans.

Je suis Lion depuis 25 ans et c'est vraiment l'action la plus passionnante parmi toutes celles que j'ai entreprises.

Près de 90 Lions clubs répartis dans quatre districts de Floride offrent actuellement des dépistages de la rétinopathie, dit Callahan. La plupart des dépistages ciblent le diabète et la rétinopathie diabétique (elle préfère que les dépistages incluent aussi l'hypertension), mais beaucoup de Lions ne demandent qu’un dépistage du diabète. Entre le 1er juillet 2017 et le 1er janvier 2018, les Lions de Floride ont proposé des tests de dépistage du diabète à plus de 9000 personnes. 

« Ce projet de dépistage de la rétinopathie est formidable. Je suis Lion depuis presque 25 ans, et c'est vraiment l'action la plus passionnante parmi toutes celles que j'ai entreprises. »

Kaushal explique qu'il considère le temps passé à lire les images comme un moyen de rendre à la communauté.

« Je pense qu'il faut mieux sensibiliser le public aux troubles de la rétinopathie, » dit-il. Je le dis sans cesse aux patients. Tout ce qui se passe dans le corps apparaît dans la rétine. Le diabète, la tension artérielle, ces problèmes peuvent être traités s'ils sont diagnostiqués à temps. 

LION Magazine

Les plus beaux des succès

Chaque mois, le magazine LION présente des témoignages inspirants sur l’impact de l'action des Lions, tant au plan local qu'à l’autre bout du monde.

Lire le dernier numéro